Les Mères Lyonnaises

Les « mères lyonnaises » ont profondément marqué l’histoire de la cuisine française dans l’entre-deux guerres, offrant à Lyon un héritage gastronomique unique . Du parcours quasi romanesque de ces cuisinières légendaires, Lyon conserve encore aujourd’hui ses fameux bouchons qui font la fierté des lyonnais, parmi lesquels quelques restaurants gastronomiques, étoilés pour certains.

 

Nous surveillons au jour le jour la capacité autorisée dans l’auditorium Focillon où se tiennent les conférences et ajustons notre inventaire en fonction des nouvelles directives du musée. 

Si les conférences affichent COMPLET sur le site internet, revisitez le site un peu plus tard au cas où de nouvelles places aient été mises à disposition.

  • La mère Brazier, première femme chef triplement étoilée, est sans doute la plus connue de ces aventurières de la gastronomie. Un certain Paul Bocuse fera ses armes dans le deuxième établissement qu’elle ouvre à Pollionnay au col de la Luère … Mais qui étaient celles que l’on nomme les « mères lyonnaises » ? D’où venaient-elles ? Comment ont-elles eu le courage et l’énergie d’ouvrir des restaurants, offrant bientôt des tables parmi les plus courues de Lyon ?

    Pour en parler, rien de moins que Jacotte, la petite-fille de la mère Brazier, qui prendra pendant  30 ans la direction de l’établissement, accompagnée de Dominique Brunet, professeure à l’Institut Paul Bocuse.

    A travers leurs témoignages, c’est une véritable tranche d’histoire lyonnaise qui se déroule, celle de familles aux noms prestigieux rattachés au monde de la gastronomie, avec de formidables parcours de vie construits par le courage et un travail sans relâche mis au service de la bonne chère.

    Une conférence très lyonnaise qui promet de vous mettre l’eau à la bouche …

    • lundi 16 novembre, 18h30 Auditorium Focillon